Que savoir sur les activités composant le triathlon ?

Les aspects techniques de chacune des trois activités composant le triathlon recouvrent un champ assez vaste. Tout l’intérêt de ce type d’entraînement réside dans l’apprentissage du geste juste. Que devriez-vous alors savoir sur les différentes activités composant le triathlon ? Suivez le fil de cet article pour avoir une idée.

La natation

La natation est la toute première activité que l’on retrouve dans le triathlon. Pour plus d’informations sur les avantages des activités composant le triathlon, cliquez maintenant ici. Avant tout, notez que la natation est une question d’équilibre. Les facteurs techniques en natation se basent généralement sur la performance aquatique. La marge de progression d’un débutant est très conséquente lorsqu’il est question d’améliorer sa technique.

Dans le meme genre : Quel est un bon temps pour un marathon ?

En natation, les paramètres clés sont la maîtrise de l’équilibre horizontal, de la respiration et de la propulsion. Il va donc sans dire que vous devrez y consacrer une bonne partie de votre temps.

Le cyclisme

Pour ce qui est du cyclisme, il est important que vous soyez en mesure de bien dompter votre machine. Retenez que toute la force produite sur vos pédales va être transformée en une vitesse de déplacement de votre vélo. La technique cycliste du triathlète couvre trois domaines à savoir la technique de pédalage, le positionnement sur le vélo et la maîtrise technique des trajectoires. Chacun de ces domaines constitue un axe d’entraînement vous permettant d’améliorer votre rendement. Le simple fait d’effectuer des kilomètres va certainement vous permettre de gagner dans ces secteurs. Par ailleurs, il existe de nombreux moyens pour favoriser l’apprentissage des techniques de base du cyclisme. Ainsi, la capacité à pédaler en rond va garantir un bon transfert de la force. Le maintien d’une position adéquate passe par un travail de recherche d’aérodynamisme. Il faut bien connaître votre vélo et savoir se pencher dans les virages.

En parallèle : Quelle est la meilleure salle d’escalade à Orléans ?

La course à pied

La course à pied étant l’activité de clôture de l’épreuve de triathlon, il faudrait avoir du ressort pour y parvenir. Car, c’est dans des conditions de fatigue que vous l’aborderez. C’est cette spécificité qui rend le travail technique intéressant. En course à pied, vous devez être en mesure de produire une force à chaque foulée tout en conservant le maximum de la vitesse. Utilisez votre jambe d’appui comme un ressort vous sera d’une grande utilité. Il est recommandé de limiter les déperditions en compensant le mouvement des jambes par celui des bras. Soyez vigilant afin d’éviter les collisions néfastes.

 

CATEGORIES:

Actu