Comment pratiquer en sécurité une escalade en salle de bloc ?

L’environnement protégé de l’escalade en salle atténue la perception des risques qu’elle comporte. En effet, les athlètes, au vu de ladite protection, ne tiennent plus forcément compte des règles de sécurité à prendre en compte pour diminuer les risques de l’escalade en salle de bloc. Quels sont, dans le détail, lesdites règles ? 

Vérifier l’équipement à utiliser durant la séance d’escalade 

L’Escalade de bloc effectuée généralement en salle, cette discipline requiert une attention particulière sur les différents équipements à avoir. Ce conseil s’explique surtout par le fait que les seuls risques de blessures ou de sinistres proviennent justement de l’insouciance des adeptes de l’activité. 

A lire aussi : Guide de dosage de la créatine : comment prendre la bonne quantité pour des résultats optimaux ?

Dans la pratique, il faudra vérifier :

  • que les chaussons adaptés à l’escalade sont bien ajustés pour ne pas glisser malencontreusement en pleine ascension ;
  • que les harnais et les mousquetons sont correctement attachés et de bonne facture ;
  • que la corde est résistante et en bon état. 

Cela précisé, il est à noter que pour un doute sur l’état réel de l’équipement à utiliser, il est possible de faire appel à un professionnel. Ce dernier est plus en mesure de détecter les pannes qu’il peut y avoir sur le matériel. 

Cela peut vous intéresser : Les éléments essentiels à connaître sur la ceinture d'électrostimulation

Connaître les règles de sécurité de base

À part la vérification des outils de montée, il faut aussi connaître les règles de sécurité qui fondent l’escalade en salle. Dans la pratique, il est fortement conseillé de faire équipe avec un partenaire expérimenté qui connaît le plan à déployer. 

Cette information doit être partagée avant que la séance ne commence. Généralement, les règles de sécurité de base incluent : 

  • le port de casque ;
  • le respect des zones de sécurité désigné ;
  • le suivi des instructions du personnel de la salle d’escalade. 

Faire de l’échauffement avant de commencer une nouvelle séance

Avant toute séance d’escalade en salle de bloc, il est crucial de mettre le corps en mouvement. En effet, cela est recommandé, car l’échauffement permet à l’organisme de l’athlète d’être préparé à l’effort à fournir afin d’éviter les blessures musculaires et articulaires. 

Précisons qu’en termes d’exercices, il vaut mieux privilégier les étirements doux. 

Choisir un niveau de difficulté adapté à l’athlète 

Bien que l’échauffement soit réussi, il est recommandé de commencer la séance d’escalade en salle de bloc par des niveaux moindres. En d’autres mots, il est fermement déconseillé de lancer une session d’escalade en salle par des niveaux de difficulté trop élevés. 

Garder trois points de contact pendant l’ascension

Durant la montée de l’obstacle, l’athlète doit s’assurer de garder trois points de contact avec la paroi de l’obstacle en question. Cette précaution est nécessaire pour permettre au sportif de garder une position stable et lui éviter par la même occasion des chutes. 

Être attentif à l’environnement immédiat et aux obstacles à surmonter 

Certes, l’escalade en salle est une activité sportive très protégée. Cependant, la personne qui la pratique doit rester attentive pendant son ascension. Plus concrètement, elle doit toujours regarder là où elle met ses pieds durant la montée. 

Une telle attitude lui permet d’éviter les obstacles et objets qui pourraient la gêner durant la montée. 

Pour rappel, lorsque l’ascension se fait en équipe, il est indispensable que les deux partenaires connaissent en détail la stratégie à utiliser pour éviter les collisions ou les accidents.